Notre univers
Nos fournisseurs
Nos clients
Notre implantation
Nos engagements
Origine
Electroménager
Alimentaire
Dlc et Dluo
Déstockage de marchandises

Le sourire Email Diamant
En 1893, Jean-Baptiste et Annette Barreau décident de mettre en vente dans leur magasin la “poudre de dentifrice américaine” créée par le chimiste John Walton sous le nom d’Email Diamant. C’est leur fils, André, qui devient l’ambassadeur de la marque, et dont la photo est, depuis lors, apposée sur l’emballage. Axé sur la blancheur des dents, ce dentifrice se décline sous diverses variantes telles que l’anti-tache, le réflecteur de lumière, le régénérateur d’émail, le sérum spécial nuit… Des formules qui comblent les attentes de nombreux consommateurs en quête d’un magnifique sourire.


Epi d’Or accompagne les plats
Epi d’Or fut tout d’abord propriété d’Astra Calvé, appartenant au groupe Unilever. Qui ne se souvient de cette publicité qui, de 1982 à 1984, vantait les mérites de la campagne avec son huile de maïs. Une restructuration, fin 1997, verra Lesieur reprendre cette marque à Astra Calvé, avec d’autres enseignes d’huiles, en échange de Végétaline. Puis, en 2005, c’est à grands renforts d’opérations commerciales que sera créée “Céréales et Fruits” qui associe, pour la première fois, des huiles aussi diverses que celles de pépins de raisin, de noix, de maïs ou de germes de blé pour un rendu subtile et frais qui a fait sa renommée.


Fa éveille les sens
La marque Fa est née en 1954, au sein du groupe Allemand Henkel. Toute une gamme de soins pour le corps est alors développée afin d’offrir au grand public des déodorants en spray efficaces et des gels douche aux parfums divers (pink passion, aloe vera, pamplemousse, coconut, etc.). Une gamme de ces gels douche a été également mise sur le marché spécialement en version pour les hommes. Ces soins innovants distillent des effets stimulants au travers des senteurs proposées sans oublier un respect total de la peau pour un lavage quotidien. Des produits que les consommateurs apprécient depuis déjà plusieurs années.


Dop doppe ses ventes

C’est en 1934, que Dop fait son entrée sur le marché avec le premier shampoing dédié à la grande consommation. Son objectif : pousser les Français à se laver plus souvent les cheveux. Ses innovations successives allant du berlingot, en 1952, à la toute première gamme spécialement conçue pour les enfants, en 1993, lui valent aujourd’hui une excellente renommée. Proposant sans cesse de nouveaux parfums (pain d’épices, bonbon cola, etc.), l’enseigne séduit les consommateurs en leur apportant des soins adaptés à leur texture capillaire. Ainsi, cheveux colorés, crépus ou abîmés, chacun peut trouver son bonheur.


Durex, pour un plaisir conservé
La durabilité, la fiabilité et l’excellence, selon leurs traductions anglaises, sont à l’origine de la dénomination Durex. Cette marque de préservatifs est leader en France, mais aussi dans le monde et occupe 26% de ce marché mondial avec 4 milliards de préservatifs vendus chaque année sur la planète. Créée dès 1929, cette enseigne appartient aujourd’hui au groupe britannique Reckitt Benkiser. Si la marque est connue pour tous ses préservatifs, selon la sensibilité, la taille ou contre les allergies, c’est aussi toute une gamme dédiée au plaisir comme le gel lubrifiant, le gel plaisir ou le vibromasseur.


Diadermine offre une bonne mine

Diadermine, la marque française créée au début du 20ème siècle a très rapidement été repérée par les frères Giambattista et Cornelio Bonetti qui en achètent le brevet en 1904. Ce qui était, à l’origine, une simple émulsion visant la préparation de pommades pour le nettoyage des mains et le soin du visage, est devenu la formule de base des soins dermatologiques que l’on connaît aujourd’hui. Les femmes bénéficient de ces produits spécialement adaptés aux peaux sensibles “pour une peau visiblement plus jeune”. Et la gamme est vaste avec crème de jour, soin anti-âge, eau démaquillante, crème nourrissante...


Domestos chasse les bactéries

En 1929, Wilf Handley mit au point cette marque de désinfectant, Domestos, à Newcastle. Il avait pour but d’éliminer les virus et commercialisait ses produits dans des jarres en pierre en les faisant distribuer par un réseau de livraison à vélo. Utilisé au départ pour le linge, des maladies comme la typhoïde ou la dysenterie était alors chassées. Unilever prend possession de la marque en 1961 et, en 1978, met au point le premier nettoyant désinfectant, le gel Javel. Les parfums viennent agrémenter l’offre qui s’enrichit aussi d’une mousse WC Active, de détartrants ou de lingettes WC désinfectantes.


Super Croix fait voyager le linge

Dès ses débuts, en 1971, Super Croix a souhaité apporter au linge des senteurs venues de contrées lointaines. La marque ne mettait pas pour autant de côté l’efficacité de ses lessives. Aujourd’hui encore, elle offre aux consommateurs un véritable voyage à la fois sensoriel, grâce à la douceur offerte lors des lavages, et olfactif. En effet, de la lessive liquide aux bulles, les références proposent, de par leurs parfums délicats et subtils, un embarquement vers Bora Bora, les Seychelles, le Népal, le Maroc, etc.


Taureau Ailé survole les rizières

Originaire de la Camargue, Taureau Ailé n’a eu de cesse, depuis sa création, d’alimenter sa volonté de faire découvrir à ses consommateurs les riz de tous horizons. C’est pourquoi, au-delà de son traditionnel riz méditerranéen, la marque propose des riz parfumés comme le basmati, le thaï et le cambodge. Elle pense aussi aux riz mélangés (sauvage et rouge, blanc et brut) et aux déclinaisons pour de bons risottos (carnaroli et arborio). Avec un tel panel, les idées recettes se démultiplient pour le plus grand plaisir gustatif de tous.


Timotei : nature et soins

C’est en 1980 que Timotei voit le jour. Son ambition première était alors de fournir un soin capillaire efficace à base de produits naturels. Le pari a été gagné avec leur shampoing enrichi en extraits naturels d’herbes, unique produit proposé par la marque à ses débuts. Sa douceur permettait un lavage quotidien des cheveux sans risque de les abîmer. Des années de recherches plus tard, la gamme s’est étendue en shampoings et soins spécialisés selon la nature du cuir chevelu et même en “shampoing sec”.


Prince, le roi des “Choco”

Deux biscuits ronds enrobant une couche de chocolat, ce fut les débuts, à Anvers, de Prince, entre les mains d’un petit pâtissier : Edouard de Beukelaer. Ce nom qui lui fut donné venait de Leopold II, pour qui il était destiné et qui n’était, alors, que prince et non roi. Il traverse la frontière pour être commercialisé en France en 1948 puis, repris par Lu, varie les parfums : Tout Choco, Vanille, Lait Choco, Choco Noisette, Multi-Céréales.... Il se fera encore Mini Prince, Choco Barre, Petit Déj pour répondre à toutes les demandes.


Rexona : rester frais en toute circonstance

Fondée en 1908 par une pharmacienne et son époux, la marque Rexona proposait alors des savons. Rachetée en 1933 par Lever Bros, aujourd’hui connue sous le nom de Unilever, le déodorant voit le jour et est propulsé au niveau mondial dans les années 60. Sa philosophie “plus vous bougez, plus vous êtes protégé” s’étend sur une large gamme de produits visant les hommes et les femmes. Ainsi, en aérosol classique ou compressé, en bille ou en stick, le déodorant se décline en diverses versions pour combler tous les consommateurs.


Royco, la soupe minute

Qui ne s’est jamais préparé une soupe avec Royco ? Spécialisée dans les sachets prêts à l’emploi, cette marque française fondée dans les années 60 dispose d’une large gamme de soupes lyophilisées faciles à consommer chez soi mais aussi à emporter. Que ce soit une recette “classique” au potiron, à la tomate, avec des pâtes ou des vermicelles, ou “crunchy” avec ses petits légumes variés, un peu de crème et ses délicieux croûtons, elle réchauffe à merveille et apporte un réconfort certain. Des produits qui combleront une large clientèle.


Saint Louis adoucit la vie

Apparue en 1831 à Roye, la toute première sucrerie de la Raffinerie Saint Louis, fondée par Larreguy, était la première d’une longue lignée en France. Les diverses évolutions techniques permettent aujourd’hui à la marque de mettre sur le marché différents sucres tels que le “spécial café”, la cassonade, le sucre glace, le sucre dédié à la confiture et, bien entendu, les sucres en morceaux, qu’ils soient bruns ou blancs. Toute cette variété, très appréciée des consommateurs, trouve facilement sa place sur les étalages.


Saupiquet, un air maritime dans l’assiette

Fondée à Nantes en 1891, la conserverie Saupiquet s’est fait connaître par ses sardines en boîte, son système d’ouverture révolutionnaire et ses campagnes publicitaires. La marque, au travers des nombreuses décennies déjà parcourues, s’est développée et a mis sur le marché des produits variés. Ce sont, maintenant, du thon et du maquereau qui sont venus rejoindre les sardines. Les consommateurs peuvent aussi déguster les “saladières”, d’agréables recettes fraîcheur faciles à emporter pour les grands et les plus jeunes.


Ebly, le blé directement dans l’assiette

C’est à la toute fin du siècle dernier qu’est née la marque Ebly puisqu’elle a vu le jour en 1995 en plein cœur de la Beauce, près de Châteaudun, par la volonté d’une coopérative agricole de produire du blé à cuisiner. Des agriculteurs, appuyés par l’INRA, ont ainsi créé une usine qui emploie aujourd’hui une centaine de personnes. Le maintien des qualités nutritionnelles est la principale préoccupation de l’enseigne qui propose leur produit naturel, mais aussi celui à poêler ou la recette express, prête en 5 mn, classique ou aromatisée.


Francine, reine de la cuisine
Née en 1965 de la collaboration de 8 meuniers, Francine est spécialisée dans la production de farine. Rapidement, la marque a multiplié ses propositions en mettant sur le marché des déclinaisons particulières de ses produits. De la simple farine fluide anti-grumeaux à la gamme dédiée aux pâtisseries, l’enseigne a aussi mis à disposition des préparations toutes prêtes pour les crêpes ou les gaufres, des farines étudiées pour faire son pain chez soi et même des produits bio. Blanche ou de sarrasin, pas de doute, ils pensent à tout.


Garbit, le goût oriental
Evidemment, la publicité sur le couscous a dirigé toutes les attentions vers Garbit. “C’est bon comme là-bas, dit” pourrait tout aussi bien se décliner sur les autres produits qui, depuis le départ avec ce couscous en 1958, à Marseille, ont suivi. Ainsi, l’enseigne agroalimentaire française, entre les mains de William Saurin est venue ajouter Paella, Taboulé et Chili con carne. Mais encore, plus récemment, Tajine, Poulet au curry ou Risotto au poulet. Aujourd’hui, la marque commence à investir les rayons frais des magasins pour de nouvelles offres.


Harry’s 100% moelleux !
Aujourd’hui fusionnée avec Barilla, la marque Harry’s est créée en 1970 par Paul Picard. Inspiré du savoir-faire des américains, le pain de mie arrive en France. Toujours au fait des envies des consommateurs, adultes comme enfants, l’enseigne fait constamment évoluer sa gamme de produits. Ainsi, entre les pains de mie classiques ou aux céréales, les pains de table ou ceux dédiés aux burgers, les brioches du petit déjeuner ou celles aux pépites de chocolat pour le goûter, chacun savoure avec plaisir ces spécialités.


Jacquet, le pain du classique au moderne

Lorsque Philibert Jacquet déposa son brevet de pain grillé, en 1885, il ne pensait certainement à ce que deviendrait la marque du même nom, plus de 130 ans après. Ils sont désormais vendus dans le monde entier et, des pains de mie aux pains sandwichs, des pains apéritifs aux pains de campagne, des biscottes aux pains à finir de cuire, ils répondent à peu près à toutes les demandes des consommateurs. Un hamburger à préparer ? Il y a une réponse. Des invités à l’improviste ? Le pain à finir de cuire apporte la solution.


Un peu de Maggi dans les assiettes

Appartenant au groupe Nestlé, la marque Maggi est née en 1887 sous l’impulsion créative du Suisse Julius Michael Johannes Maggi. Renommée, à l’origine, pour ses bouillons, elle excelle aussi, désormais, avec ses fonds de sauce, ses soupes et ses condiments. Elle ne cesse de proposer des nouvelles recettes pour le plus grand plaisir gustatif de ses adeptes. Parmi ses dernières innovations, les papillotes prêtes à l’emploi remportent, elles aussi, tous les suffrages et viennent compléter la gamme.


Colgate prend soin de tous

Le nom est celui de son créateur américain, William Colgate, en 1806, pour devenir Colgate-Palmolive en 1928. Savons et chandelles dans ces années-là ont laissé place, aujourd’hui, aux dentifrices, brosses à dents, détergents, adoucissants, gel douche. Soin bucco-dentaire, soin du corps, entretien de la maison, donc, mais aussi aliments pour chiens et chats figurent dans les produits proposés. L’usine de Compiègne fournit la majorité de la consommation européenne en Tahiti, Soupline, Paic et Ajax.


De Cecco cultive l’amour des pâtes
Depuis 1886, l’enseigne De Cecco a pour unique ambition de combler les palais avec des pâtes de haute qualité. Ainsi, du choix du blé à la dégustation, la marque respecte chaque étape de fabrication pour un résultat incomparable. Mouture, pétrissage, séchage, rien n’est laissé au hasard pour obtenir de bonnes pâtes aux œufs. De Cecco, ce sont aussi toute une gamme de farines, semoules, riz et gnocchis. Et pour accompagner ces produits, sont également disponibles sur le marché les huiles d’olive et sauces qui se marient à la perfection.


Delacre, un biscuit décliné à l’infini
C’est par les chocolats que Charles Delacre a débuté son activité à Bruxelles, en 1873. Un produit auquel on conférait, alors des vertus thérapeutiques. Il adjoint une partie biscuiterie deux décennies plus tard, qui est la véritable origine de la production actuelle. Des usines en Belgique, aux Pays-Bas et en France permettent de proposer les Cigarettes Russes, les Croustifondante, les Venise, les Biarritz, les Speculoos ou les Marquisettes, dont certaines de ces fabrications remontent aux origines et sont une spécialité de l’enseigne.


Ducros épice les plats
1963 voit naître Ducros, alors entreprise de négoce en vrac de produits. C’est dans les années 60 que les fameux petits flacons à bouchon rouge sont arrivés sur le marché. Herbes déshydratées et épices pouvaient enfin être distribuées dans les supermarchés. Aujourd’hui c’est une multitude de références que la marque distribue avec, entre autres, poivres, curry, cannelle, muscade, sésame, basilic, estragon, courts-bouillons, fonds de sauce, mélanges d’épices et d’herbes et préparations spéciales pour mijoter ses petits plats.


Milka, le petit paquet mauve

Contraction de “lait” et de “cacao”, Milka a vu le jour à Berlin, en 1901. Son emballage mauve séduisait alors déjà. Au fil des années, la marque a su évoluer et proposer aux petits comme aux grands des tablettes de chocolat regorgeant de surprises. Ainsi, entre caramel, biscuit, noisettes et menthe, les déclinaisons affolent les papilles. A déguster pour le goûter, à emporter, à partager ou pour un plaisir en solo, les références se veulent variées et originales afin de satisfaire toutes les envies.


Mir prend soin de la vaisselle
Tout d’abord arrivé sur le marché sous le nom de Mir Rose en 1968, le produit s’est transformé en Mir Vaisselle en 1994. La marque proposait alors les premiers formats de nettoyants concentrés sur le marché français. Les années passant, ses articles ont investi les cuisines des ménagères avec des gammes déclinant de multiples parfums (vinaigres de fruits, fruits exotiques, fleurs…). Son panel de références s'étend des produits dédiés aux peaux sensibles à ceux ciblant les cuisiniers avec une action dégraissante surpuissante.


Nescafé, une tasse intense
Nescafé, ce subtil café soluble aux arômes intenses est le fruit de l’imagination d’Alphonse Allais. C’est finalement les équipes de Max Morgenthaler qui ont réussi à créer une poudre répondant parfaitement à l’idée de l’écrivain. L’année 1938 a donc vu se développer, en Suisse, des tubes associant un intelligent mélange de café et de lait en poudre. L’arrivée de la machine à “espresso” promet encore de superbes années à la marque qui ne cesse de développer ses gammes afin de combler tous les palais.


Omo, petit et puissant pour le linge
Née en France en 1952, la marque OMO n’a cessé de se développer pour offrir à ses utilisateurs des produits toujours plus efficaces, toujours plus économiques et toujours plus innovants. Ainsi, aujourd’hui, sa gamme d’articles s’étend de la lessive en poudre à la lessive liquide, facile à doser, en passant par les tablettes et les bulles actives qui évitent le surdosage. La marque prône ses références comme respectueuses de l’environnement grâce à leur format concentré et une production nécessitant moins d’eau.


La marque qui a du Génie

Comme Gama, Génie est une marque lancée par Colgate-Palmolive. Le très fameux Génie sans bouillir a fait le tour du monde, au milieu des années 70. Spécialiste du soin du linge, cette enseigne a choisi le lavage à la main pour cible de clientèle. Sensation Soupline, Gel Express et Sans Frotter sont les nouveaux fers de lance du nom, et sans aucune concession sur la fraîcheur et la souplesse du linge. “Un linge séché au grand air”, comme annoncé, pour encore renforcer cette notion de fraîcheur.


Hollywood surfe sur les jeunes
En 1952, dans l’après-guerre, Hollywood va faire fureur aux Etats-Unis puis partout dans le monde. La célèbre “Fraîcheur de vivre” date de 1972 et a fortement contribué à la notoriété de ce chewing-gum, tout en transmettant l’idée du rêve américain. Il a, aujourd’hui, été relayé par de nouvelles images de marque, du surfeur à David Guetta, pour conserver une cible jeune où musique et sport sont les mots d’ordre. Chlorophylle, menthe glacée, la tablette s’est faite dragée et la mode du sans sucre l’a aussi atteint.


Ne pas perdre le Knorr
Du nom de son créateur allemand, Knorr a connu les premières soupes en sachet en 1873, après avoir débuté en séchant et grillant le café. Puis ce furent les premiers cubes de bouillon en fin de 19ème siècle, les condiments au milieu du siècle suivant et les plats préparés en fin de siècle. Passée sous capital Unilever, l’enseigne propose toujours ses soupes en sachets et ses bouillons en cube, et leur a adjoint les marmites, les sachets cuisson et les sauces pour compléter son offre avec, régulièrement, de nouvelles recettes.


Le Chat, une belle griffe pour le linge
A l’origine, en 1853, la compagnie marseillaise nommée Ferrier La Grande Savonnerie a créé le savon en cube Le Chat. Pour le corps comme pour le linge, ce produit s’est ensuite développé pour se décliner sous différentes formes. Ainsi, de la lessive en poudre à la lessive liquide ou en gel, des tablettes aux bulles, la marque met en avant son respect des peaux sensibles avec une gamme spécialement dédiée. Elle pense aussi aux mamans en leur offrant une référence alliant la puissance du détachant à l’efficacité de la lessive en un seul produit.


Avec Lesieur, pas d’erreur
C’est en 1908 que Georges Lesieur fonde, avec ses trois fils, une société en son nom. Le logo et ses quatre losanges en rouge symbolisent ainsi cette association familiale. A l’origine livrée dans des tonneaux en bois, l’huile a vu défiler ses contenants au fil des évolutions technologiques : verre, plastique. La marque a d’ailleurs elle aussi fait évoluer sa gamme en proposant diverses huiles (colza, tournesol, olive, noix, spéciale friture…) mais aussi des sauces, de la mayonnaise et des vinaigrettes.


Ca gaze pour Badoit

Depuis ses sources de Saint-Galmier, dans la Loire, Badoit a tout d’abord conquis la médecine thermale par ses bienfaits. Source connue depuis l’antiquité, Auguste Badoit en obtient le fermage en 1867 et va lui prêter son nom, relayé par ses descendants. Si elle est renforcée par du gaz carbonique, cette source n’en est pas moins naturellement gazeuse. Passée entre les mains de Danone, elle représente plus de 200 millions de litres vendus chaque année et est agrémentée, aussi, de boissons aromatisées.


Banania a développé le chocolat en poudre en France
Banania est une marque phare du chocolat en poudre. Pour s’en convaincre, et malgré l’image de colonialisme que certains lui faisaient porter, il suffit de voir comment se vendent tous les produits dérivés de l’enseigne dans les brocantes. Depuis 1914 et le dépôt de la marque par Pierre-François Lardet, cette boisson à base de chocolat, de bananes et de céréales s’est largement faite connaître. Fortement concurrencée à la fin du 20ème siècle, elle a reconquis des parts de marché et reprend une position intéressante.


Le casse-croûte BN a fait son chemin
Un premier faux départ en 1896 et une relance en 1897 par Pierre Cossé et Pierre Pelletreau, BN, de son vrai nom Biscuiterie Nantaise, ne cache rien de ses origines ni de son produit de prédilection. C’est le partenaire idéal des petits déjeuners et des goûters, pour les enfants, sans être renié par les grands. Avec des saveurs sans cesse renouvelées, des emballages actualisés régulièrement et une bonne communication, l’enseigne, passée sous capitaux étrangers, conserve toujours son attraction légendaire.


L’image forte de Bonne Maman
Cette autre marque du Groupe Andros sait faire parler d’elle. Bonne Maman s’appuie, avant tout, sur ses recettes basées sur la tradition. Depuis son lancement en 1971, avec l’idée de la nappe à carreaux, l’image a été conservée. Mais depuis les confitures initiales, la production s’est diversifiée avec le même succès vers les yaourts, les compotes, les crèmes desserts et les gâteaux. Alors que d’autres voient leurs ventes baisser, les siennes continuent de progresser avec une image de marque toujours aussi forte.


Bonux, le cadeau l’a fait connaître
Cette lessive dont l’origine se situe en 1958, par la volonté de Procter & Gamble, s’est largement fait connaître par une innovation marketing énorme pour l’époque, le fameux cadeau Bonux. Jouet ou objet utile, l’ouverture du paquet de lessive en poudre laissait place à la découverte et le choix de la marque se faisait alors sur cette différence. Comme les autres enseigne, les produits ont aussi évolué pour se mettre au goût du jour avec les lessives liquides, pour machines, pour lavages à main, etc.


Bounty, la gourmandise des tropiques
Bounty est une innovation de Mars pour produire une barre de chocolat au lait ou de chocolat noir enrobant la noix de coco. Il a débuté sa commercialisation par le Canada et la Grande Bretagne avant de se généraliser. Qui plus est, le beurre de cacao y remplace l’huile de palme souvent utilisée dans les autres barres chocolatées. L’image tropicale de cette enseigne est devenue un véritable emblème. Depuis, une version glacée est venue compléter la gamme visant clairement le goûter rafraîchissant des enfants.


Brut, une image d’homme moderne
La marque Brut est riche de 50 ans dans la parfumerie. Elle se classe dans des gammes d’eaux de toilettes abordables sans concéder à la qualité. Elle prend la 2ème place, en France, pour les eaux de toilettes hommes et les après-rasages vendus dans les grandes et dans les moyennes surfaces. Mais l’enseigne, sous l’égide d’Unilever depuis 1989, propose aussi des déodorants. Pour renouveler sans cesse son offre, 6 parfums sont déclinés et de nouvelles fragrances sont proposées pour décliner une image d’homme moderne.



Cadbury se décline à l’envi
La confiserie n’a aucun mystère pour Cadbury. Si la marque a longtemps été associée à celle de Schweppes, elle a repris son indépendance pour se concentrer sur les produits chocolatés, à boire ou à manger. En France, une filiale a été créée avec une belle réussite puisque de nombreuses autres enseignes ont alors été rachetées. En barres ou en boîtes, en gâteaux ou en confiseries, bretzels, pop corns, ajouts de menthe ou de caramel, la variété de la gamme parle d’elle-même pour les consommateurs.


Cajoline, la réussite d’un ourson
L’ourson de Cajoline est connu et reconnu par tous. Il se vend même dans une variété de produits dérivés. Il vient signifier une impression de douceur que l’adoucissant tient à faire passer. Après quelques échecs dans le lancement, l’intégration de cette stratégie commerciale vaut une sacrée réussite à l’enseigne sous appartenance Unilever. Entre bidons d’adoucissant, assouplissant, concentré, semi-concentré, tous parfumés de différentes essences, et sachets parfumés ou vaporesse d’eau de repassage, les déclinaisons se multiplient.


Carte d’Or ou carte d’innovation ?
C’est sur la qualité de ses recettes et sur ses parfums que Carte d’Or a assis sa réputation. Ces dernières créations le prouvent : façon crème brûlée, façon moelleux au chocolat et façon crumble aux pommes. En s’inspirant des dernières recettes à la mode, la marque, appartenant à Unilever, s’inscrit dans les glaces industrielles qui comptent. Elle avait, auparavant, lancé les recettes sucrées-salées, puis les duos de glace. Sur le marché depuis 1978, elle joue sans cesse la carte de l’innovation.



Origine des marchandises hors cours

déstockage de marchandises,
liquidation, liquidation de magasins
fins de stock, surstocks, lot, invendu,
surplus, faillite, cessation d'activité,
déstockage d'invendus, déstockage de surplus,
stocks morts, produits déclassés,
stocks provenant de sinistres (incendies, dégâts des eaux, marchandises transportées),
fins de série, annulation de commandes,
changements de packaging,
litiges transport, reprise de linéaire.


Les termes de notre métier

déstockage, liquidation, liquidations, fins de stock, vente en gros, import, export, lot, solde, brocker, invendu, surplus, occasion, neuf, stock, stockage, faillite, rachat, intermédiaire, déstockage de lots, déstockage d'invendus, déstockage de surplus, stocks morts, surstocks, produits déclassés, produits de seconde main, invendus, stocks provenant de sinistres (incendies, dégâts des eaux, marchandises transportées), fins de série, seconds choix, annulation de commandes, changements de packaging, litiges transport, reprise de linéaire, cessation d'activité, liquidation de magasins, magasin d'usine, dégriffe, prix cassés, grossiste, opportunités d'affaires.  


http://www.soldoo.avis.com http://www.soldoo-forum.com http://www.soldoo.com http://www.mydestockage.com http://www.destockages-destockage.com  


Retrouvez toutes les informations légales sur la marque soldoo et l'entreprise (Rcs, Siren, Siret, bilans, statuts, chiffre d'affaires, dirigeants, cartographie, alertes, annonces légales, ratios, dirigeant, siège social, annonces légales) sur societe.com http://www.societe.com/societe/sarl-prospect-excel-411006430.html ou score3.fr https://www.score3.fr/SARL-PROSPECT-EXCEL-411006430.shtml ou verif.com http://www.verif.com/societe/SARL-PROSPECT-EXCEL-411006430/ ou infogreffe https://www.infogreffe.fr/societes/entreprise-societe/411006430-sarl-prospect-excel-630397B900140000.html ou manageo http://www.manageo.fr/fiche_info/411006430/36/sarl-prospect-excel.html ou kompass http://fr.kompass.com/c/sarl-prospect-excel/fr0944011/